Le Néolithique au Thor

Le tumulus du "Mourre dou Diable"

Jusqu'au XIX° siècle, à gauche du chemin qui allait vers Caumont, au lieu-dit "la Tourraque", un paysan du Thor (M. Dominique Espié) avait dans le champ qu'il louait à la propriétaire (Mme Veuve Benoît née Melquiot) un monticule étonnant sur lequel les récoltes avaient bien du mal à se développer normalement. Un jour de 1875, il se décida avec quelques voisins et amis à percer le mystère : c'est ainsi qu'une fouille archéologique fut menée avec l'aide de Messieurs Esprit Chavillon, Félicien Melquiot et Justin Martin, instituteur et futur propriétaire du château de Thouzon. Ils découvrirent dans cette butte de 25 à 30 m de diamètre et haute de 3 à 4 m une crypte funéraire de la fin du Néolithique dans un tumulus bâti en pierre et contenant un squelette, une dizaine de haches polies en jadéite et environ 60 perles d'os percées ayant composé sans doute un collier. Des pointes de flèches en silex et des débris de poteries furent également recueillis.

Ces informations ont été rapportées en 1916 par E. Duprat dans un article des Mémoires de l'Académie de Vaucluse - Deuxième Série Tome XVI (voir lien ci-dessous vers le fichier PDF).

Cet article est le récit du témoignage de M. Justin MARTIN, de Thouzon, rencontré par M. Duprat en 1911 peu avant son décès.


Sur cette photo satellite, situation du champ où se trouvait le tumulus (aujourd'hui disparu) avec les numéros (ancien et nouveau) de la parcelle cadastrale.


 

Les haches en jadéite que M. Martin avait récupérées.


 

Cet article évoque la découverte de 1875 et cite d'autres publications qui en parlent.


Illustration mettant en évidence les informations fournies par E. Duprat dans son article de 1916.


Cette découverte est mentionnée dans d'autres publications :

  • " PROVENCE ANTIQUE - des origines à la conquête romaine -" de Jean-Paul Clébert (1966)
  • « La France des dolmens et des sépultures collectives (4500-2000 avant J.-C.) » de Philippe Soulier (1998)
  • « Bulletin archéologique du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques du Ministère de l’Instruction Publique » de Camille JULLIAN (1917)

Les découvertes de Marcel Chapellet (Rascassats)

M. Chapellet cultivant ses terres sur la route du Thor à Cavaillon découvrait régulièrement dans les années 80-90 des pierres polies (haches). Ci-dessous, un lien vers la photo de ses découvertes et un lien vers le plan situant le lieu des découvertes d'après sa description.